«

»

Comment choisir sa prépa aux concours paramédicaux ?

En théorie, une prépa aux concours paramédicaux n’est pas obligatoire. En pratique, dans la plupart des filières, les étudiants, qui ont besoin d’être encadrés pour travailler, sont passés par là… Le point sur les formules à votre disposition.

Choisir sa prépa

D’une quarantaine d’établissements au début des années 1990, on est passé à près de 450 centres de préparation aujourd’hui. Comment faire son choix parmi les multiples formules et les différents types d’organismes ?

Menez l’enquête

Public ou privé, un institut de préparation aux concours est un prestataire de services comme un autre. Au bout du fil ou en face-à-face (c’est l’occasion d’examiner les locaux), interrogez votre interlocuteur sur le fonctionnement de l’établissement. Une démarche nécessaire car le plus souvent, la documentation fournie par les organismes n’est pas assez explicite. En général, méfiez-vous des taux de réussite annoncés. Ils sont invérifiables et englobent tous les concours.

Choisir sa formule

Quelle que soit la formule choisie, l’important n’est pas tant d’accumuler les heures de cours que d’effectuer un travail personnalisé qui réponde à vos besoins (et vos moyens !). La plupart des organismes de préparation aux concours organisent des révisions pendant six mois, le plus souvent de septembre à mars, avec des interruptions pendant les vacances scolaires. Dans ce cas, les élèves suivent les cours dans la journée.

Des formules allégées sont proposées. Il s’agit soit de formules intensives sur deux à trois mois ou sur deux semaines pendant les vacances scolaires, soit des cours du soir sur six mois. Le coût d’une prépa varie de quelques dizaines d’euros en lycée public à 5.500 € dans les organismes privés.

Pour lire la suite de cet article paru dans le magazine l’Etudiant, cliquez ici